Le procédé de l’oxycoupage et la différence avec la découpe laser

Le procédé de l’oxycoupage et la différence avec la découpe laser

Encore appelé procédé de coupage autogène, le procédé d’oxycoupage est né d’une expérience réalisée en 1776. Il s’agit d’un procédé de coupage des métaux par une oxydation bien située. Il faut dire que le principe de la combustion du fer dans l’oxygène a été découvert par le grand scientifique Lavoisier. En effet, le procédé d’oxycoupage permet de découper les alliages d’aciers ainsi que ceux faiblement alliés dans les épaisseurs situées entre 3 et 150 mm. En réalité, l’acétylène est le combustible le plus utilisé dans la flamme. Aussi, ce procédé de coupage nécessite plusieurs éléments indispensables. Qu’est-ce que le procédé de l’oxycoupage ? Quelle différence il y a avec la découpe laser ? Le point dans ce post.

Quelques notions essentielles sur le procédé de l’oxycoupage

Comme énoncé précédemment, l’oxycoupage est un procédé qui vise à couper un matériau tout en brulant une partie spécifique à l’aide d’un jet d’oxygène. Il faut dire que la mise en pratique de ce procédé se fait d’une manière spécifique. Tout d’abord, il faut sélectionner le point à partir duquel la découpe va débuter. Après cela, il faut préchauffer le matériau avec une flamme de chauffe dans le but de faciliter la découpe. Aujourd’hui, vous pouvez faire recours à une entreprise spécialisée en découpe laser afin d’en savoir davantage dans le domaine. A cet effet, il existe par exemple la société ATOLL, spécialiste en découpe laser et oxycoupage sur métaux spéciaux et pliage avec des dizaines d’années d’expérience. Il faut noter que le procédé d’oxycoupage répond à un principe général particulier.

En effet, en coupant un acier en deux ou en plusieurs parties, il est primordial de provoquer une combustion grâce au jet d’oxygène et du mécanisme de chauffe flamme. En réalité, le jet d’oxygène permet la conversion rapide de l’acier en oxyde de fer et accélère aussi la formation de saignée, donc la division du métal. Il agit aussi sur la structure et la qualité de la coupe. La flamme de chauffe, quant à elle permet de protéger le jet de coupe d’oxygène pur tout en évitant le désamorçage de la coupe. Par ailleurs, il est important de s’assurer que la température de la fusion ou du contact entre l’acier et le poste à souder soit vraiment inférieure à celle de l’amorçage (1300 degrés).   

La différence entre le procédé d’oxycoupage et la découpe laser

De nos jours, il existe plusieurs techniques pour découper des pièces en métal, dont la découpe laser et le procédé d’oxycoupage. En réalité, il s’agit de deux techniques différentes. Vous pouvez donc vous rapprocher d’une société équipée d’un banc d’oxycoupage pour avoir plus d’informations relatives à ces différentes techniques. En effet, la découpe laser est une méthode de découpe thermique avec l’utilisation d’un faisceau lumineux amplifié qui est le laser. Le laser est concentré sur la matière dans le but d’augmenter sa température jusqu’à vaporisation.

Pour améliorer l’efficacité de la découpe, vous pouvez par exemple utiliser un gaz comme le CO2.  L’oxycoupage, quant à lui, est une technique de découpe thermique par oxydation située. La découpe se produit à l’aide d’un jet d’oxygène pur. Il faut ajouter que l’oxycoupage est utilisé pour la découpe d’acier en forte épaisseur, à partir de 3mm. La découpe laser, par contre, permet une découpe du métal jusqu’à 30mm d’épaisseur. A noter que par le biais de la gravure et de la découpe laser, il est également possible de concevoir des créations uniques et spécifiques. Pour finir, il faut souligner que l’oxycoupage est une technique qui se limite aux métaux tandis que la découpe laser est utilisée dans le milieu industriel et est plus polyvalente.

Articles similaires

Comment suivre une formation doublage de voix à paris ?

Comment suivre une formation doublage de voix à paris ?

Optimal Sup-Spé : le n°1 en Sup-Spé

Optimal Sup-Spé : le n°1 en Sup-Spé

fallback-image

Quels sont les avantages d’une formation PIX à distance pour professionnels ?

fallback-image

Comment bien choisir son école de commerce ?