Métier d’opticien lunetier : pour qui et comment le devenir ?

Métier d’opticien lunetier : pour qui et comment le devenir ?

De plus en plus de personnes s’intéressent aux métiers paramédicaux en ce moment où le besoin en professionnel augmente sans cesse. Entre autres, devenir opticien lunetier est l’un des meilleurs choix, et ce, parce qu’il est facilement accessible. Il faudra bien entendu suivre des formations pour exercer convenablement ce métier rémunérateur.

Qui peut devenir lunetier opticien ?

A priori, tout le monde peut devenir lunetier opticien à force d’efforts et de passion. Dans un premier temps, ce métier s’adresse à chaque nouveau bachelier. Il faut, en effet, de jeunes dynamiques pour accompagner différents types de personnes à choisir la solution optique idéale pour eux. La plupart des bacheliers qui poursuivent des études en science de la vision disposent d’un Bac S, STL ou encore STI2D. Mais toutes les autres filières sont les bienvenues en affichant une grande motivation. Les principales qualités à avoir sont l’esprit méticuleux, le sens du contact et surtout l’esprit commercial. En effet, il ne faut pas oublier que le métier d’opticien lunetier s’inscrit dans la vente.

En outre, ce métier s’adresse également à ceux qui souhaitent faire une reconversion professionnelle. En effet, le secteur de la santé visuelle explose depuis ces cinq dernières années en raison de nombreux facteurs. Il n’est pas nécessaire que les professionnels soient dans un domaine connexe pour reconvertir en opticien lunetier. Les durées des formations proposées sont relativement courtes. De quoi permettre aux intéressés d’exercer ce métier en très peu de temps. La qualité qu’il faut avoir est l’esprit pédagogue afin de mieux conseiller ses futurs clients. Il est aussi essentiel d’avoir le sens de l’esthétique pour la conception des montures et la pose des lunettes.

Conseils pratiques pour devenir un opticien lunetier

Pour exercer une profession de santé telle que l’opticien lunetier, il faut s’armer préalablement de patience et de motivation. Cela dit, la plupart des formations sont de courtes durées pour permettre aux intéressés de s’insérer rapidement. Dans un premier temps, les professionnels en reconversion peuvent commencer par un CAP « monteur en optique lunetterie » après une validation de compétence. Il permet de travailler en tant que monteur de lunettes. Pour les jeunes et les nouveaux bacheliers, l’idéal est de passer le Bac professionnel optique-lunetterie afin de travailler avec un opticien. De quoi acquérir petit à petit des compétences dans ce domaine.

D’autres solutions existent pour se spécialiser dans ce métier. De nombreux étudiants, par exemple, choisissent de poursuivre un BTS opticien lunetier pour appréhender les bases du métier : santé visuelle, industrie optique, création et design, vente et management. Il faut environ deux ans pour obtenir son BTS, mais il faut noter qu’il se fait par sélection de dossiers. Par la suite, on peut poursuivre avec une formation professionnalisante de niveau Bac+3. Les intéressés peuvent aller encore plus loin en obtenant un diplôme de master en sciences et technique de l’Optométrie par exemple. Pour ce faire, il est conseillé de découvrir les différentes formations de l’Institut et Campus d’Optique.

Articles similaires

La pédagogie inversée : comment renverser les rôles pour améliorer l’apprentissage

La pédagogie inversée : comment renverser les rôles pour améliorer l’apprentissage

Rendre sa formation certifiante : quel intérêt pour les organismes de formation ?

Rendre sa formation certifiante : quel intérêt pour les organismes de formation ?

La place de la CSSCT au sein du CSE

La place de la CSSCT au sein du CSE

Apprendre à communiquer sur les réseaux sociaux grâce à une formation

Apprendre à communiquer sur les réseaux sociaux grâce à une formation